A suivre après la condamnation de Google Belgique le 5 septembre dernier à

retirer de tous ses sites (Google News et « cache » Google sous quelque dénomination que ce soit), tous les articles, photographies et représentations graphiques des éditeurs belges de presse quotidienne francophone et germanophone représentés par la demanderesse dans les 10 jours de la signification de l’ordonnance à Intervenir, sous peine d’une astreinte de 1.000.000,- € par jour de retard

L'association mondiale des journaux (WAN), dont les membres français sont le syndicat de la presse parisienne (SPP) et le syndicat de la presse quotidienne régionale, vient de lancer une initiative assez troublante.
Les éditeurs de presse viennent de lancer le projet ACAP (Automated Content Access Protocol), afin de standardiser la description de droits sur les pages web de leurs journaux en ligne.
A première vue, il s'agit de renseigner les moteurs de recherche, Google en tête, afin de notifier les droits liés à certaines pages web. Plus concrètement, il s'agit d'empêcher les agrégateurs de contenus de "piller" les ressources des journaux afin de construire leurs propres sites de news.

L'initiative est intéressante; une application existe déjà, Mozcc, qui fait apparaître dans le browser le type de licence CC d'un document. Intéressante seulement si elle renseigne le type de droits; une description de page Web intégrant une DRM serait en totale contradiction avec les standards du Web et ne pourrait s'imposer. Du moins je l'espère.


La source ici et le communiqué de Reuters