Cerfa en crowdsourcing

Le Centre d'Analyse Stratégique (CAS), qui dépend qui est devenu le Commissariat général à la stratégie et la prospective, édite un logiciel de simulation du système socio-fiscal français, openfisca. En version beta, et disponible sous windows (mais qui peut être portée), il est une preuve tangible qu'il existe des codeurs dans les arcanes de l'Etat, et que l'administration aborde enfin le XXIème, coté utilisateurs comme parties prenantes d'un système dynamique. Le terme annoncé, "intégrer l’ensemble du système socio-fiscal français et son évolution et permettre de calculer l’impact de réformes sur le budget de l’État" est assez révolutionnaire pour être signalé, tout comme la mise à disposition des sources sur github.

Avis aux citoyens, ils ont pour "ambition de constituer une communauté de développeurs, d’économistes et de spécialistes de la fiscalité ou des prestations sociales pour maintenir et améliorer le programme". Des volontaires pour la bonne cause ?

Après l'openData, un pas vers l'openAdministration ?

[edit du 30/9 : suite à un commentaire de Mahdi Ben Jelloul (équipe de développement d'openFisca), le core d'openfisca est en python et donc exécutable sur autre chose que windows; et le CAS ne dépend pas du CGSP (qui l'a remplacé). Et ils cherchent toujours des crowdcodeurs. Merci à lui ]

La République des Juges

Il semblerait que la politique soit devenue exclusivement une question de gestion économique. Et son dispositif de rétro-action, le contrôle des dépenses, prend de plus en plus de place. La Cour des Comptes n'en finit donc pas de de rendre des rapports dans tous les domaines, le financement de la Presse, la Sécurité Sociale, les énergies renouvellables, l'éducation, la police, le sport...

En mettant en lumière l'information, permettant un feedback sur les actions menées par l'Etat en vertu de l'article 15 de la DDHC, la CC participe également à la politique d'openData. Elle vient d'ailleurs de s'engager, avec le Ministère de l'économie, dans un plan visant à "faire de la dématérialisation le mode principal de production des comptes publics (Etat, collectivités territoriales, établissements publics), de simplifier la confection de ces comptes publics et d'accéder en ligne aux documents."

Le caractère d'autosaisie et d'autocontrôle pour tous va donc bientôt faire son apparition. Tous les citoyens seront donc juges. Encore une profonde modification des usages de la démocratie via l'ouverture des données..

 

Votre France est vieille

Malgré toutes ces bonnes nouvelles, il reste des domaines où l'évolution est très lente. Voire rétrograde. Dans un mouvement initié par notre ancien Président de la République, le corps intermédiaire qui nous aliène - volontairement - n'en finit plus de vouloir nous civiliser. Le CSA, dans l'optique de la récupération du core d'Hadopi, veut donc étendre sa mission - la régulation de la télévision nationale - à celui de l'Internet mondial, via les sites de VOD (ou SMàD). Faisant fi des usages qui sont autant de votes qu'on n'aura jamais demandé, députés, AAI et gouvernants s'appliquent à recréer une société de contrôle de territoire sur une infrastructure qui les concentre tous. Chers flippés, avant de pouvoir reléguer youporn après 23H, vous devriez également exiger des groupes de presse étrangers qui sévissent sur le territoire comme le Huffington Post, ou Slate des garanties de dépendance à la vie politique française. Et vous saisir également du cas Wikipedia, que vous pourriez mettre sous la tutelle de l'Académie française. On ne sait jamais, les grands enfants que nous sommes pourrions avoir des désirs d'émancipation. Parce que, de ce que j'en sais, nous sommes loin de ce que vous pensez que nous sommes.