Apple serait sur le point de lancer son service de streaming musical à la Spotify.

Ce qui est moche, dans l'un comme dans l'autre, c'est de constater que le politique a une fois de plus failli : quelle différence entre un abonnement qui sera généralisé auprès de services privés (avec l'assentiment d'acteur parapublics monopolistiques, type SACEM) et la licence globale?

Rien. Rien d'autre que du contrôle, de l'intérêt, de la mauvaise foi et quelques sophismes.

Il serait temps que l'on refasse de la politique.